Association pour la défense du Patrimoine Nucléaire et du Climat.

PNC-France déclare la mobilisation générale pour défendre le climat et la filière nucléaire

04/17/2021

PNC-France déclare la mobilisation générale pour défendre le climat et la filière nucléaire

Avr 17, 2021 | Actualités

Origine du texte : Lettres au Président Macron et à Mme U. Von der Leyen

 

Texte (Michel SIMON – PNC) :

L’étude de PNC-France présentée sur ce site montre les enjeux liés à l’inscription d’une source d’énergie dans la taxonomie européenne. Les experts scientifiques européens réunis au sein du JRC ont établi que l’énergie nucléaire respecte tous les critères permettant de l’inscrire dans cette taxonomie. Malgré ce point essentiel, les lobbies anti-nucléaires et les pays hostiles à cette énergie ont maintenu contre toute logique leur pression insistante pour écarter cette énergie et admettre le gaz alors que celui-ci émet 70 à 80 fois plus de CO2 !

Pressentant le risque d’approbation d’un acte délégué formalisant une telle orientation, PNC-France s’est fortement mobilisée. En effet, l’enjeu est fondamental pour le climat et pour l’ensemble de la filière nucléaire française, car l’énergie nucléaire est très capitalistique. L’investissement initial est important et les conditions de financement ont un impact majeur sur le coût moyen du kWh produit. Il est donc essentiel de pouvoir accéder aux modes de financements privilégiés qu’apporte la taxonomie. Au-delà de cet effet économique, les investisseurs privés seraient peu enclins à s’engager dans des projets dont la rentabilité ne peut s’évaluer que sur le long terme, et soumis en même temps aux aléas politiciens. Derrière cette perspective se dessinerait en filigrane le risque d’abandon définitif de la filière, avec des conséquences climatiques, économiques et sociales extrêmement graves.

PNC-France a donc alerté à nouveau par écrit le Président de la République, le Premier ministre et les membres de l’exécutif concernés ainsi que Mme la Présidente de la Commission européenne, les commissaires impliqués dans cette décision, M. L’ambassadeur auprès du Conseil européen, les députés français au Parlement européen, sans oublier les parlementaires français. Les courriers adressés aux responsables français et européens, sont consultables (voir liens ci-dessous).

L’enjeu méritait assurément cette mobilisation, qui a été confortée par les courriers adressés par plusieurs adhérents de PNC-France au Président Macron. L’effet de cette mobilisation pourra se mesurer le 21 avril, lorsque la Commission européenne présentera son projet d’acte délégué portant sur les critères climatiques permettant d’intégrer la taxonomie. Restons vigilants, car la bataille n’est pas encore gagnée !

Lettre de Bernard Accoyer au Président Emmanuel Macron : 

Lettre au PR du 13 avril 2021

Lettre de Bernard Accoyer à la Présidente de la Communauté Européenne, Mme Ursula Von der Layen

Lettre à Mme Von der Layen du 14 avril 2021

Plus d’articles similaires

Articles similaires

Pour un nucléaire fort au service de la France

Pour un nucléaire fort au service de la France

RTE (Réseau de Transport d’Électricité), dans les 6 scénarios proposés au gouvernement, limite ou annule l’usage du nucléaire en 2050 et retient un effort d’efficacité énergétique difficilement supportable par la société tout en révélant la compétitivité du nucléaire. L’étude ci-après d’Henri Prévot explore plus largement encore les possibilités et l’intérêt d’un nucléaire fort et confirme sa compétitivité à l’horizon 2050/2060 si on considère l’ensemble du système électrique.

lire plus
Le nucléaire en Ukraine

Le nucléaire en Ukraine

Centrales nucléaires en Ukraine : quel risque ? Dominique GRENECHE et Jean-Pierre Pervès Experts PNC-France   La menace que pourrait constituer un accident majeur survenant dans une centrale nucléaire située en Ukraine, compte tenu des combats qui s’y déroulent...

lire plus

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Tenez-vous informé des prochains articles