Association pour la défense du Patrimoine Nucléaire et du Climat.
U

Le nucléaire contribue à réduire le déficit du commerce extérieur

02/21/2021

Le nucléaire contribue à réduire le déficit du commerce extérieur

Fév 21, 2021 | Actualités

ORIGINE ARTICLE :  Livret* Sauvons Le Climat « Réchauffement climatique : bonnes questions & vraies réponses »

 

LE POINT DE VUE DE PNC :

On entend parfois dire que, puisque nous importons l’uranium que nous brûlons dans nos centrales, la production d’électricité nucléaire contribue au déficit du commerce extérieur. Examinons les faits. Chaque année notre pays importe pour environ 300 à 500 millions d’euros d’uranium. Mais la France a exporté en 2018, comme environ chaque année, pour 2,8 milliards d’euros d’électricité produite à 80 % par le nucléaire. De ce fait, l’excédent commercial produit par nos centrales nucléaires est de l’ordre de 2 milliards.

Les 2 réacteurs de Fessenheim produisaient plus de 15 TWh par an. Au prix de l’ARENH cela correspond à plus de 600 Millions d’€. La compensation du gouvernement à EDF correspond d’ailleurs à près de 400 Millions d’€, auxquels doivent s’ajouter des versements ultérieurs (Lire article Les Echos ci-dessous). Il y a consensus entre l’administration et EDF sur le fait que cette décision politique a un coût, évalué entre 4 et 5 milliards d’euros ». Était-ce le moment, en période de crise sanitaire et économique profonde, d’ajouter cette charge à notre pays ?

De plus, l’électricité antérieurement produite par Fessenheim sera compensée, pour l’essentiel par des moyens de production pilotables, c’est-à-dire des centrales à gaz voire à charbon. Ce sera donc entre 6 et 12 millions supplémentaires de tonnes de  CO2 qui seront rejetés dans l’atmosphère. Est-ce, là encore, la meilleure façon de tendre vers les objectifs de la France en matière de réduction d’émissions de gaz à effet de serre ?

    Il est possible de se procurer le livret en cliquant sur ce lien

 

TEXTE : article Les Échos du 6 novembre 2020

Fessenheim : l’État versera 377 millions d’euros à EDF cette année

Le gouvernement va ajouter à son budget pour 2020 des crédits afin de régler en une fois l’indemnisation pour l’arrêt anticipé de la centrale nucléaire alsacienne d’EDF. Un paiement différé aurait pu coûter des dizaines de millions d’euros en plus à l’État.

Pourquoi payer en plusieurs fois quand on peut le faire d’une traite et économiser des dizaines de millions d’euros ? C’est le calcul de l’État, qui a décidé de dédommager entièrement EDF dès cette année pour la fermeture anticipée de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin). Pour cela, le gouvernement a proposé d’adopter une ouverture de crédit supplémentaire dans le quatrième budget rectificatif pour 2020 qui sera examiné à l’Assemblée nationale mardi.

 

Lire l’article en intégralité :

Article les Echos novembre 2020 Fessenheim

Plus d’articles similaires

Articles similaires

Il faut sauver le soldat EDF

Il faut sauver le soldat EDF

Élizabeth Borne vient de confirmer l’intention de l’État de détenir 100 % du capital d’EDF. C’est la méthode choisie par le gouvernement pour donner à notre champion de l’Énergie les moyens de son sauvetage, mais aussi de ses ambitions. Mais quelles seront les contreparties de ce projet ?…

lire plus
Le point sur le phénomène de corrosion sous contrainte

Le point sur le phénomène de corrosion sous contrainte

Le section technique 4 de la SFEN vient de publier un point clair et très informatif de la situation actuelle et des actions en cours, à la suite de la découverte d’un phénomène de corrosion sous contrainte sur des circuits de sécurité, en particulier sur les tranches de 1 450 et 1 300 MW, les plus récentes. La SFEN nous autorise ci-après à reproduire sur le site de PNC-France

lire plus

Newsletter

Inscrivez-vous à notre Newsletter

Tenez-vous informé des prochains articles